082020_MoonSisters@MayaShala_26.jpg

Les femmes qui dansent en accord parfait avec la lune ont des cycles de lunes blanches. La pleine lune représente le moment le plus fertile pour le Terre.

 

Ces femmes dirigent leur énergie vers l'extérieur, ce sont celles qui élèvent les enfants, qui prennent soin de la communauté. Elles sont dans l'archétype de la mère, dans les zones de lumière. Souvent il s'agit d'un moment dans la vie d'une femme où elle s'apprète à enfanter ou encore d'un moment où elle prend soin de ces enfants.

 

Ces femmes sont préférées par le patriarcat car son énergie est plus tournée vers les hommes, la famille, la tribu.

Lorsque nos lunes se synchronisent à la pleine lune, l'énergie de la pleine lune amplifie ce temps fort spirituel.

Lorsque nous avons nos lunes nous sommes tournées vers l'intérieur, c'est un moment de connection avec nous, avec notre part divine. La pleine lune vient faire vibrer cette phase encore plus fort.

 

Souvent cette synchronisation a lieu quand on est sur un cheminement spirituel très fort.

 

Ce cycle est souvent décrit comme celui de la Femme Sage, ou de la Femme Sauvage qui honore ses zones d'ombres. La légende raconte que les femmes qui avaient ces cycles rouges étaient les prêtresses, les femmes médecins, les guérisseuses, etc. Toutes celles qui sont dans cette quête de savoir. Ces femmes de grandes puissance étaient craintes et souvent exécutées.

Lorsque l'on parle de vos lunes, il n'y a pas de bon ou de mauvais cycles. Nous ne mettons pas en compétition ces phases qui correspondent à des moments différents de nos vie qu'il nous faut savoir accueillir.

 

Dans notre vie ces deux cycles nous traversent selon ce que nous traversons.

 

Comme nous le prouve ma propre expérience.

Pendant deux années j'ai vécu la succession de ces cycles. J'étais en lune rouge lors de la saison d'hiver, partie sombre de l'année, dédiée à l'introspection et au travail tourné vers l'intérieur.

Au printemps mon cycle se décalait sans être vraiment en phase avec la lune.

Pendant les trois mois d'été je revenais en lune blanche en accord avec cette phase lumineuse de la roue de l'année.

Puis à l'automne je me décalait à nouveau pour revenir à mes lunes rouges en hiver.

C'est un cycle tout à fait possible lorsque l'on commence à célébrer la lune et les saisons, en suivant la roue de l'année

- Alexandra

Que diriez vous de commencer à suivre vos cycles Sisters ? Peut être le faites vous déjà, peut être pas. Pas besoin de forcément entrer dans le détail, notez déjà les jours où vous saignez. 

La surprise c'est qu'on vous a imaginé un beau calendrier lunaire pour rendre ça plus doux pour vous. L'idéal ce serait de suivre votre cycle sur un an, trois mois c'est très bien déjà.

Plus on prend le temps de se connecter aux cycles lunaires, plus on va célébrer la lune, de danser avec elle, plus on va voir à quel point elle influe sur nous. Cela nous permet de comprendre les énergies ascendantes et descendantes qui nous traversent et de nous les réapproprier. Connaître ses cycles et leur lien avec la lune va nous amener à une connection plus profonde avec notre corps, au respect de son rythme, de ses besoins, et de ses émotions.

Quand vous serez prêtes, vous pouvez poursuivre ou retourner trouver ce dont vous avez besoin auprès du cercle de départ