Il était une fois un soir de pleine lune, une Prêtresse. Réunies à ses côtés les femmes de son cercle, assises ensemble confortablement, sur de magnifiques tapis et coussins brodés, éclairées par des bougies, autour d'un mandala fait de fleurs fraiches ramassées plus tôt ce jour là. Devant elle, un sublime bâton, orné de couleurs, de perles, de symboles... il est le maître des mots et des silences, il circule comme l'énergie entre elles. Moment suspendu de bienveillance, de sécurité où la parole devient médecine, chacune est légitime, l'union est totale, la sororité n'a jamais été si forte. Les coeurs écoutent, ils sont en sécurité, ils sont liés.

La parole ainsi protégée crée la guérison pour toutes les âmes réunies.

 

Cette tradition d'harmonie ancestrale est ancrée en nous, elle sommeille dans nos cellules, plus on célèbre la lune et ces cycles plus nos cycles s'alignent avec la lune.

Il était une fois des femmes qui vivaient ensemble, en tribu, en clan, en communauté. Le village s'organisait pour que les femmes se partagent les tâches et le soin du groupe.

Elles vivaient alors en harmonie avec la lune, les veillées, les célébrations, les fêtes, les mariages avaient lieu à la lumière de la pleine lune.

Il était une fois un peuple de femmes qui connaissait la beautés des levers et des couchers de lune. Les femmes avaient leur lune au rythme des cycles lunaires et au rythme de la communauté. La légende raconte que la nouvelle lune, avec ses nuits très noires, était le moment pendant lequel les femmes se retrouvait dans la sécurité de la tente rouge, dans la chaleur du cercle, pour échanger sur les secrets, les mystères et la magie du féminin. Le moment des lunes les rendaient puissantes spirituellement, connectées au message de l'invisible. Ce temps était pris pour le repos et pour la réception des messages important pour la tribu.

Il était une fois, les femmes étaient guérisseuse, chamane, les visions se manifestaient dans les rêves, tout cela sous la tente rouge.

Les mariages étaient célébrés les soirs de pleines lunes car la lumière de la lune permettait de célébrer la nuit mais aussi car les cycles des femmes accompagnant ceux de la lune, les femmes étaient en pleine période d'ovulation.

La pleine lune qui ressemble à un oeuf symbolise aussi l'ovulation féminine.

Lune blanche : avoir ses lunes à la nouvelle lune, ovuler à la pleine lune, accord parfait avec le cycle lunaire

Lune rouge : avoir ses lunes à la pleine lune, ovuler à la nouvelle lune, cycle de la femme sage. 
 

Quand vous serez prêtes, vous pouvez poursuivre ou retourner trouver ce dont vous avez besoin auprès du cercle de départ